http://poemes.vefblog.net/

  VEF Blog

mes poemes

le 29-09-2008 07:41

TRISTESSE RECONNUE

Le temps s’écoule,
Sur ma joue une larme coule.
A force de rater des trains,
Troubles sont les lendemains.

Le temps s’écoule,
Portes, se refusant.
Il n’y a plus foule.
Croire cela devient usant.


Le temps s’écoule,
L’adulte regrette l’enfant.
Que faire? doutes gênants.

Le temps s’écoule,
Vie trouble dans le présent
Pensées sans but sont saoules.

 


 
 
le 27-09-2008 10:10

UNE ENVIE

Etre célèbre,
Sortir du noir.
Courir devant les ténèbres
Que l’on n’a pas choisies.

Etre célèbre,
Pour colorer sa vie.
Garder l’acteur,
En réécrivant l’histoire.


Etre célèbre,
A mes heures.
Il serait plus que ravi.

Etre célèbre,
Plus besoin de se mordre les lèvres.
Devenir quelqu’un ici.

 


Commentaires

 

1. vivrenotreamour  le 27-09-2008 à 10:31:00  (site)

Hebergeur d'images
bis patricia

2. passioncreasnat  le 27-09-2008 à 11:37:45  (site)

je vient deposer ici avec toute mon amitié pleins de gros bisous pour cette journée ensoleillé bon weekend et a lundi ..nat..

3. catherine.g  le 27-09-2008 à 20:15:35

comme dhab je constate que les gens ne lisent pas......bonjour ,bonsoir.......ce blog tu l aimes c est ta facon a toi de t exprimer tu dois le continuer.........bon courage biz biz.....

4. petitefleur-603  le 31-07-2012 à 15:08:11  (site)

bien sur qu'il faut continuer c'est magique ,,tu écris de belles choses merci

 
 
 
le 27-09-2008 10:08

DOULEUR

Ce soir, je suis bizarre,
La solitude n’est pas un sentiment avare.
Pourtant cette nuit,
Une sensation me conduit.

Ce soir, une mince tristesse,
A prit mon cœur dans son ivresse.
Mon envie prise dans la lumière des phares.
Il faudra s’attendre à un retard.


Ce soir, l’homme se reflète,
Sur un abandon,
En version complète.

Ce soir, la vie a un identique ton.
Qu’il connaît depuis des années.
Seulement cette nuit il a du mal à le regarder.

 


Commentaires

 

1. petitefleur-603  le 31-07-2012 à 15:09:41  (site)

cela m"arrive souvent d"avoir un coup de blues le soir ou même la nuit,,,ce que tu écris est juste,,,,merci

 
 
 
le 25-09-2008 07:31

EQUILIBRE

Je m’abîme à réfléchir,
Ce n’est pas la première fois.
On peut se remémorer.
Les étapes ayant eu lieu sous ce toit.

A quoi bon cette réflexion, éclairer.
Les heures passées n’ont rien donné.
L’envie de laisser aller,
Grandit, plus facile à évoquer.


Une lassitude se fait sentir.
Tu peux l’imaginer,
Inutile de se mentir.

Cela doit être agréable,
Se laisser glisser.
Un abandon est il réalisable.

 


Commentaires

 

1. catherine.g  le 25-09-2008 à 20:33:10

trop réfléchir c est sprendre la tete...faut vivre les instants présents s en penser a demain.....bonne soirée....

 
 
 
le 24-09-2008 07:41

CHAGRIN INTERIEUR

 

Peu importe les jours,
Le malaise ne semble pas avoir de recours.
Plus je grandis,
Plus l’homme s’enfonce dans une vie,
Ou l’assistanat est devenu essentiel sans compromis.
Peu importent les heures,
Une différence non choisie,
M’a fait ainsi.
Le supporter devient difficile.
Peu importe le sens d’envisager.
La réalité est ici,
Avec des cotés plus ou moins subtils.
Je n’y peux rien,
Malaise grandit.
Différence ne rendant pas bien,
Un détail a du mal à s’intégrer.
Pourtant, mon rêve serait une vie dans la normalité.
Peu importe le recours, tristes sont les jours.

 


Commentaires

 

1. silencedamour  le 26-09-2008 à 19:50:50  (site)

magnifique ce poemes

2. Bonjour,  le 11-07-2010 à 16:56:23

Clin doeil1Je ne puis ressortir de ton splendide petit jardin rempli de tant de tendresse et d'amour, sans m'y arrêter quelques instants. Oui, la vie est parfois très difficile, cela fait mal, mais elle vaut tout de même la peine d'être vécue. Un jour, les vents tourneront et pour vous un avenir meilleur viendra se profiler à l'horizon. La vie est constituée de différences bien existantes, parfois des barrières se dressent devant nous, mais il faut toujours garder le regard tourner vers le ciel. Les nuages sont moins nombreux que le bleu, ils avancent de différentes manières en fonction d'éléments que personne que l'on ne peut pas toujours maîtriser. La vie, je la vois un peu comme le ciel en action, quoiqu'il arrive il faut toujours garder une flamme d'espoir. L'abandon, ne mène à rien si ce n'est que de s'enfoncer encore un peu plus, non il faut remonter cette pente, car au bout de ce chemin une autre vie vous tendra la main de l'espoir et d'un avenir certain. Toutefois, il faut essayer de conserver du courage; afin de parvenir un jour prochain à contempler ce nouveau soleil, qui vous fera entrevoir une nouvelle confiance en vous et en la vie. Amicalement Nine

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article